• Une prolifération débridée

     La coccinelle asiatique est très présente chez moi, en Savoie.

    C'est la coccinelle que j'observe le plus alors qu'elle n'est présente en France que depuis 2 004 !

    Elle fait concurrence à nos espèces locales en ce qui concerne la nourriture puisqu'elle se nourrit aussi de pucerons mais elle ne dédaigne pas les larves des autres espèces !

     

    Voici la larve au 4e et dernier stade.

    Une prolifération débridée

    Une prolifération débridée

    Recroquevillée,  position caractéristique d'une larve se préparant à la nymphose.

    Une prolifération débridée

    Une prolifération débridée

    Début de la nymphose.

    Une prolifération débridée

     Mes talents de caméraman sont très limités. C'est un essai pour vous montrer la larve qui commence sa mue.

    Je vous conseille de regarder la 1ère minute, c'est la plus intéressante.

     

    L'ancienne peau se retrouve "aux pieds" de la nymphe.

    Une prolifération débridée

    La nymphe peut se relever si elle est dérangée.

    On voit bien les futures pattes et les élytres de notre futur imago.

    Une prolifération débridée

    Notez à la base de la nymphe les épines présentes sur la larve.

    La nymphe a maintenant sa couleur finale. La métamorphose va s'opérer et dans 3 à 7 jours l'adulte apparaîtra.

    Une prolifération débridée

    J'ai raté la sortie de peu ! La mue imaginale vient de se terminer et notre adulte est encore sur sa nymphe.

    Une prolifération débridée 13h35

    Une prolifération débridée 13h36

    Elle déplie ses ailes et l'hémolymphe (sang des insectes y circule) pour la préparation au décollage.

    Une prolifération débridée 13h41

    Opération réussie.

    Une prolifération débridée 13h50

    Les points de notre cox commencent à noircir.

    Une prolifération débridée 15h04

    Dernière photo de cette émergence, la coquine s'étant cachée ! Elle a dû décoller peu de temps après.

    Une prolifération débridée 15h37

     

     La coccinelle asiatique, Harmonia axyridis, n'est pas toujours facile à différencier de nos "cox" locales : elle a une plus grande taille ( entre 5 et 8 mm) et des pattes orangées.

    Elle revêt différentes robes.

    En voici quelques unes :

     - 4 taches noires sur le pronotum, en "pattes de chat"

    Une prolifération débridée.

    - M sur le pronotum

    Une prolifération débridée

    encore une parmi tant d'autres

    Une prolifération débridée

    photos prises du 21/06 au 15/07/13

     

    Pour voir toutes les livrées de notre invasive, c'est ici !  

     

    Si vous n'avez pas encore assez, allez voir  2 autres de mes articles :

     - un accouplement de 2 formes différentes : ici !

    - une larve en mangeant une autre, peut-être notre cox nationale, celle à 7 points ?  !

     

    Pour les accros, encore plus ... ;-)

    - un pdf de nos amis belges très explicatif : ici !

    - le site de Vincent Ternois  pour voir, entre autres, la colonisation fulgurante de cette invasive en France, entre 2 004 et 2 011 (dernière mise à jour) :  !

     

    « Terreur des présTableau d'aïl »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 18 Avril 2014 à 07:46

    Un véritable documentaire, c'est fantastique! Tel un accouchement d'elle-même, vraiment passionnant. Je les trouve moches avant qu'elles ne se transforment par contre.

    Bises et belle journée à toi.

    2
    Vendredi 18 Avril 2014 à 07:51

    Bon jour Eric,
    Un superbe document dans l'évolution de ce que devient nos jolies coccinelles.
    Chaque étape présente un bel animal.
    Je te souhaite une belle journée. Bise

    3
    Vendredi 18 Avril 2014 à 08:29

    Bonjour,

    très beau documentaire, grand merci pour ce beau partage !!!!

    Bonne journée.

    Michel

    4
    Vendredi 18 Avril 2014 à 16:38

    Je suis scotchée!

     Incroyable "pas à pas" , je ne m'imaginais pas l'aspect de la larve qui finalement n'est pas trop belle (tes photos oui!)

    Merci pour ce superbe documentaire

    Très bon We de Pâques

    5
    Vendredi 18 Avril 2014 à 16:55
    missdaphne44

    Bel article , toutes les étapes y sont , elle est fort jolie cette coccinelle.


    Bonne fin de journée a toi Eric  .


    Bizz

    6
    Vendredi 18 Avril 2014 à 20:05

    Merci d’avoir suivi toutes les étapes pour nous montrer ces excellentes  photos, c’est vraiment très intéressant, et le cameraman s’est très bien débrouillé !  Bonne soirée.

    7
    mamie faire
    Vendredi 18 Avril 2014 à 20:51

    Excellent à tous les niveaux ce reportage!  Que faire de ces coccinelles qui envahissent nos jardins? J'ai parfois envie de les éliminer...

    Bon week-end.

    8
    Samedi 19 Avril 2014 à 16:29

    Cet article avec sa vidéo est absolument passionnant : on ne voit pas un tel spectacle tous les jours ! Merci pour ce partage !

    9
    Samedi 19 Avril 2014 à 18:58

    voilà une belle leçon de" choses " . J'ai beaucoup apprécié cet article très bien documenté .Est ce que celles ci mangent aussi les pucerons ? Ca m'arrangerait bien pour mes rosiers :-)

    Maintenant je sais...comment naissent les coccinelles

    merci et bonne fin de journée Eric

    Bisou et Joyeuses Pâques

    10
    Samedi 19 Avril 2014 à 22:41

    Bonsoir Eric,
    J'aime beaucoup faire des photos macros mais là, j'admire tes clichés et les explications que tu donnes!
    C'est un vrai documentaire, bravo !
    Bises

    11
    Dimanche 20 Avril 2014 à 16:56

    Et bien voilà, je me coucherai moins bête ce soir c'est sur !! Je vais montrer de ce pas ce petit documentaire à ma puce qui me demandait il n'y a pas si longtemps comment naissaient les coccinelles !!! 

    Bon week end de Pâques à toi et aux tiens. bisous

    Tatiana

    http://lesptitsbonheursdetatiana.blogspot.fr

    12
    Lundi 21 Avril 2014 à 09:04

    Superbe témoignage que ce reportage. Patience et longueur de temps valent mieux que force ni que rage. Et voilà le résultat, une leçon grandeur nature.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    13
    Lundi 21 Avril 2014 à 11:16

    Bonjour,

    superbe reportage, moi j'ai toujours raté le bon moment par manque de patience de rester des heures à attendre... Ta vidéo, ne t'en déplaise, est superbe.

    14
    Lundi 21 Avril 2014 à 20:15

    Naturaliste tu es ! le résultat est remarquable - j admire ta série de fabuleuses macros ! Merci

    15
    Mardi 22 Avril 2014 à 16:25
    laurent

    Bonjour Eric,

    un excellent photo-reportage, étayé par de jolies photos qui nous permettent de voir les détails de leur évolution, tu as certainement dû être patient pour le réaliser, 

    merci de ce partage .

    16
    Jeudi 24 Avril 2014 à 14:15

    Hier, j'ai "macroqué" une larve qui ressemble à celle que tu présentes mais elle n'a que quatre points jaune orange sur le corps. Merci pour ce reportage qui m'a beaucoup appris sur ces coccinelles ! C'est vraiment instructif de venir lire ici.

    17
    Dimanche 25 Mai 2014 à 14:57

    Magnifique reportage et très belles photos  

    Bien que ce soit une invasive, une "naissance" est toujours émouvante

    Cordialement

    Patrick

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :