• Moi, on ne me marche pas sur les pattes !

    Très farouche et ne se laissant pas facilement surprendre, voici le grosbec, fringille robuste et trapu, rare visiteur des mangeoires. Autant vous dire que je suis très content de vous le présenter !

    J'en impose

    On le dit casse-noyaux car avec ses mandibules puissantes, il est capable de briser le noyau d'une cerise pour en manger l'amande. Bel exploit n'est-ce pas ?

    Les fruits des hêtres, érables et ormes, les bourgeons et les insectes constituent la base de son alimentation.

    J'en impose

    Nettement plus grand que le verdier, avec sa grosse tête et son allure massive, il en impose à la mangeoire. Les autres n'ont qu'à bien se tenir ...

    J'en impose

    « Ainsi va la nature ...Prémices »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Février 2013 à 06:19

    Un bien joli bestiau :) mais t'approches pas trop, t'es repéré... gaffe aux mandibules :)

     

    Joli cliché et d'autant qu'il n'est pas facile à mitrailler. Bravo

    Bises

    2
    Vendredi 22 Février 2013 à 07:56

    Coucou effectivement, je n'y mettrais pas mes doigts !

    Pour les photos, j'ai eu de la chance : j'étais assis devant ma porte-fenêtre pour shooter un autre oiseau et le gros-bec est arrivé !

    Merci et bonne fin de semaine

    Eric

    3
    Janine56 Profil de Janine56
    Vendredi 22 Février 2013 à 10:48

    Bonjour, Eric.

    Voilà donc l'explication de l'avatar ! Wouah, qu'il est beau. C'est une chance d'avoir pu le voir de si près. Bonne journée. Janine.

    4
    Vendredi 22 Février 2013 à 14:40

    Bonjour Janine, oui, j'ai eu de la chance d'être au bon endroit au bon moment !

    bonne fin de semaine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :