• 27 juin 2012 : Il était 23h00, ce soir-là, quand je rentrais chez moi. Un bourdonnement assez impressionnant attira mon attention : je me demandais bien de quoi il pouvait s'agir.

    Deux lucanes cerf-volant volaient au ras du sol. C'était seulement ma 2ème rencontre avec ce gros insecte qui marque les esprits. La première datait de mon adolescence : la taille de cet insecte - le plus grand d'Europe " et la dimension impressionnante de ses pinces, ne laissent pas indifférent.

     50 mm de long (60 pour les plus grands) avec les mandibules, 37 sans.

    luc

    Le lucane cerf-volant doit son nom à ses mandibules qui rappellent les bois du cerf.

    Elles sont impressionnantes chez le mâle mais insignifiantes chez la femelle. Voir ici.

    luc

    J'ai manipulé ce lucane à mains nues, sans réfléchir. Ce n'est qu'après en me renseignant que j'ai appris qu'il pouvait pincer fortement. J'aurais pu m'en douter ... .

    En pincez-vous pour moi ?

    Lucanus cervus, mâle, famille des Coléoptères, Mercury, 26/06/12

     

     Depuis 2011, l'OPIE (office pour les insectes et leur environnement) lance une enquête, chaque année, pour évaluer la répartition de cet insecte emblématique mais méconnu, en France. Alors si vous voulez plus d'infos sur ce coléoptère et/ou participer à l'enquête, comme moi, cliquez sur l'affiche ci-dessous.

    Une  carte récapitulative de la campagne 2011 se trouve ici et un bilan  plus détaillé là : synthèse enquête lucane 2011

     

    En pincez-vous pour moi ?

     

     

    Pin It

    5 commentaires
  • Voici un coléo que je n'ai pas réussi à identifier, malgré mes nombreuses recherches ...

    Coskinelle indéterminée

    La belle était farouche et ne se laissa pas photographier facilement ...

     Coskinelle indéterminée

    La coquetterie et la curiosité eurent raison de sa timidité ...

    Coskinelle indéterminée

    Quelques battements d'ailes plus tard ...

    Coskinelle indéterminée

    Alors, si vous trouvez son ptit nom, faites m'en part !!!

    En attendant je l'appellerai Coskinella bourboula : eh oui, je ne vous l'ai pas dit mais elle fut photographiée cet été dans le magnifique parc de La Bourboule (ça ne s'invente pas) dans le Puy de Dôme.

    Pour info, au début de cet article, notre cox était posée sur un araucaria du Chili, appelé aussi "désespoir des singes" car son importateur en Europe pensait que les singes ne pouvaient y grimper du fait de ses feuilles rigides et pointues.

    Cela malgré le fait qu'aucune espèce de singe ne vit au Chili ...

    Pin It

    8 commentaires
  • Ce printemps, de petits points noirs sur une plante ont, de loin, attiré mon attention.

    Ne nous y trompons pas ...

    La plante, une centaurée jacée avant floraison, est parcourue par ces larves noires qui mangent ses feuilles.

    Zoom sur la Bête :

    Ne nous y trompons pas ...

     

     

     

     

    Galeruca tanaceti, larve

    famille des Chrysomelidae

    1 cm environ

    21/04/12







    J'avais pensé à une chenille au premier abord. A l'époque ( eh oui, ça ne fait pas très longtemps ...),tout ce qui ressemblait à une chenille en était une pour moi !

    Maintenant je sais que l'on peut se laisser berner par une larve de tenthrède (cf http://73birdy.eklablog.com/fausse-chenille-a46352413   ) ou certaines larves de coléoptères !


    Bon, me direz-vous, comment différencier tout ce petit monde ?

    - la larve de tenthrède a de 6 à 9 paires de fausses pattes par segment abdominal

    - la chenille en possède moins de 6

    - la larve de coléoptère n'en possède pas !


    Ici, c'est une larve de coléoptère que je retrouve chaque année dans ce champ et qui apprécie particulièrement la centaurée.

     

    Pin It

    11 commentaires
  •  

     

     

     

     

      famille des Dermestidae

      2 mm environ

     

     

     

     

     

     

    Les anthrènes ressemblent à de minuscules coccinelles.

    Les larves se nourrissent de matières organiques ou végétales sèches : insectes morts, peau morte, miettes de pain mais aussi laine, coton ... Alors attention !

    Plus d'infos avec des photos de la larve sur le très bon site d'André Lequet :

    http://www.insectes-net.fr/anthrenes/anth2.htm

    Pin It

    votre commentaire
  • Accouplement

    Des préliminaires qui nous montrent, s'il le fallait, la diversité des couleurs chez Harmonia axyridis, la coccinelle asiatique.

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique