• Au pays des galles

    Une galle est une excroissance végétale qui se forme à partir de tissus sains, ce n'est donc ni une tumeur, ni le signe d'une maladie.

    C'est une réaction du végétal suite à la ponte d'un insecte sur un bouton, une tige, une fleur ou une feuille comme c'est le cas ici.

    Au pays des galles

    diamètre : 18 mm pour la plus grosse et 8 mm pour la moyenne

     

    Chez le chêne, la plupart des galles sont dues à différentes espèces de cynips, un petit hyménoptère.

    Au pays des galles

    Je pense que le responsable de ces excroissances végétales en forme de pomme et avec des aspérités est Cynips quercufolii, le cynips du chêne.

    Au pays des galles

    Au pays des galles

    Au pays des galles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les tissus entourant la larve sont riches en éléments nutritifs et sont un véritable garde-manger pour la larve hôte.

    Au pays des galles

    Dans cette galle, 2 larves se cachent.

    2 possibilités :

    2 larves de cynips ou une de cynips et une d'un parasite du cynips (c'est l'arroseur arrosé !)

    Au pays des galles

    Le cycle de vie du cynips est assez compliqué :

    Les larves issues des galles en forme de pomme (ci-dessus) deviendront des femelles qui perforeront la paroi de la galle 

    et, au printemps, pondront des oeufs non fertilisés (reproduction parthogénétique = sans l'intervention d'un mâle).

    De ces nouvelles galles (très petites, violettes et situées en bas des troncs), sortiront des individus sexués qui se reproduiront. Les femelles pondront alors sur la face inférieure

    des feuilles de chêne et notre fameuse galle en forme de pomme en résultera. Le cycle est bouclé !

     

    Si vous voulez voir à  quoi ressemble un cynips, c'est ici (superbes photos !)

     

    Un grand merci à mon amie Isabelle qui m'a apporté ces galles qui ont été pour moi un vrai régal !

    « Au doigt et à l'oeilAi-je fait mouche ? »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Octobre 2013 à 00:06

    Bonsoir

    Je ne savais pas ça et je n'ai jamais vu ça mais c'est pas très beau à voir, merci pour ce partage

    Je te souhaite une bonne nuit bisous

    2
    Lundi 21 Octobre 2013 à 06:18

    Bonjour Eric,

    Un billet, de nouveau, fort intéressant et instructif puisque je ne me souviens pas avoir aperçu des galles de près ou de loin.

     

    Belle journée

    3
    Lundi 21 Octobre 2013 à 10:02

    Impressionnant ce monde du minuscule.
    Merci et bravo pour ton travail.
    Bise et bonne journée Eric

    4
    Lundi 21 Octobre 2013 à 10:19

    Bonjour Eric,

    Encore une chose que je n'ai jamais vu de près ou de loin sur une feuille! En effet superbes la série de photos en lien.

    Merci du partage et bonne journée à toi.

    5
    Mardi 22 Octobre 2013 à 15:25

    Superbe galle..je l'ai prise l'an dernier, mais pas encore vue cette année..c'est bien Cynips quercusfolii,  le chêne étant l'arbre qui abrite le plus de galles différentes !! 

    6
    Mardi 22 Octobre 2013 à 20:34

    Bonne soirée à tous !

    Merci Tyaz, pour la confirmation !

    7
    Mardi 22 Octobre 2013 à 22:48

    Bsr - Merci pour cette belle leçon de sciences Nat ! trés belles photos qui plus est ! Bon mercredi

    8
    Mercredi 23 Octobre 2013 à 21:19

    ça alors, je croyais que c'était un ferrero rocher en gros plan....

    Vraiment stupéfiantes ces photos et beau boulot de pédagogue pour nous expliquer tout ça!!

    9
    Vendredi 25 Octobre 2013 à 18:26

    la nature, toujours aussi étonnante!

    10
    Mercredi 25 Décembre 2013 à 11:07

    Je revisite ton blog !! J'en voit tous le temps, j'en ai étudier dans un atelier, c'est passionant !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :